La culture contre l’ignorance : Pourquoi vous devriez regarder « La vague » ?

Bonjour les colibris!

Actuellement en service civique à l’association Unis-cité, j’ai dans mon contrat, des journées de formation citoyenne. A la première que j’ai faite, on a étudié, à un moment donné, l’extrait d’un film : « La vague ». J’en avais entendu pas mal parler ces derniers temps. J’avais déjà envie de le voir mais cet extrait m’a décidée. Le soir même j’ai regardé et le film et le reportage.

Alors « La vague » c’est quoi ?

La vague c’est un film réalisé par Dennis Gansel, sorti en 2008.
Il reprend une histoire qui s’est réellement passée en 1967 en Californie. Un professeur d’histoire avait pour projet de réaliser une étude expérimentale sur le régime auto-cratique au sein de sa classe. Le projet avait pour nom « La troisième vague ».
Dans le film, l’histoire se déroule différemment.
En voilà un résumé : En Allemagne,  un professeur demande à ses élèves s’il est possible qu’une dictature règne à nouveau dans leur pays. A l’unanimité ils répondent non étant persuadés qu’avec l’histoire passée du pays cela s’avère impossible. En l’espace d’une semaine, le professeur va tenter de leur prouver le contraire en leur donnant les clefs du fonctionnement d’une dictature. Que va t-il se passer? A vous de le découvrir bien sûr! :p

Mon avis ?

Ce film m’a beaucoup marquée et m’a surtout beaucoup fait réfléchir. En ces temps politiques troublés, je pense qu’il est très important de regarder ce genre de film. On se rend compte à quel point une dictature peut finalement s’imposer de manière très simple sous nos yeux sans même que l’on s’en rende compte. Sur ce thème nous avons aussi le très bon film « Er ist wieder da » ou « Il est de retour » de David Wnendt qui fait sacrément cogiter sur la montée du FN.

En revanche, je pense aussi qu’il est très important de regarder à la suite du film, le reportage sur ce qui s’est véritablement passé. Comme je vous ai dis, ce film a suscité beaucoup de questions dans ma petite tête. Et finalement j’ai fini hyper déprimée et fataliste. Puis, je me suis dis que finalement les éléments qui m’avaient mis dans cet état, n’étaient sûrement pas les mêmes que dans la véritable histoire. Et j’ai eu raison! Heureusement que j’ai regardé la véritable histoire de suite après! Le résultat n’est pas bien plus positif MAIS bien plus logique par rapport au fonctionnement de l’être humain. Malheureusement je ne peux pas vraiment vous en dire plus sur mon ressenti si je ne veux pas vous spoiler le film mais vous comprendrez sûrement par vous même ce que j’ai voulu dire par là.

Un deuxième point très important qui m’a fait aimer ce film, c’est le fait de finalement remettre tout le monde à sa place d’être humain. On entend sans cesse des gens dire qu’ils auraient bien évidemment fait parti de la résistance durant la seconde guerre mondiale. Ce film nous montre belle et bien que nous n’en savons finalement strictement rien et qu’on ne peut rien affirmer tant que l’on a pas été dans la dites situation. Moi la première, étant une personne pourtant pas mal engagée, je ne sais clairement pas si je serais capable de faire partie de la résistance si demain une nouvelle guerre explosait au sein de mon pays. Avoir cette lucidité nous permet de n’avoir aucune rancœur envers nos ancêtres.  Et ça, je pense que c’est essentiel pour ne pas être rongé par la colère. Arrêter de croire que tout est extérieur à soi avec des « Moi j’aurai fait ça mais de tout façon l’humain c’est un pourri » et tout ces discours que l’on connaît si bien.

Où trouver ce fameux reportage ?

A vrai dire vous pouvez tout simplement le retrouver sur Dailymotion!
Je vous le met directement en lien :

Pourquoi en tant que colibri vous devriez regarder ce film ?

Agir dans son quotidien c’est tout d’abord réfléchir, penser. Quelle est la situation actuelle ? Comment l’humain fonctionne ? Comment le monde fonctionne ? Et à partir de cette pensée que je me construis et reconstruis sans cesse : Comment puis-je agir à mon échelle pour changer ce qui me déplaît en ce monde ? Ai-je vraiment besoin de me bloquer du temps pour pouvoir agir ? Est-ce que dans mon planning j’ai un temps que je peux bloquer pour défendre mes idées ? Est-ce que je ne peux pas agir simplement dans mon quotidien si je n’ai pas ce temps là ? Est-ce que agir ça ne commence pas par dialoguer ? Et de toute cette série de questions ne pourra qu’en découler des actes. Petits ou grands qu’importe, ce qui compte c’est de ne pas rester spectateur mais être acteur de notre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *